Le grand débat national

L’ANAMAAF et le SUPNAAFAM-UNSA s’engagent ensemble dans le Grand Débat national et invitent tous les professionnels de l’accueil  à le faire également en se saisissant des propositions ci-dessous.
Donnez aussi votre avis en votant !

Il est temps de vous mobiliser pour une fois nous vous donnons la parole.

GRANDDEBAT.ACCUEILLONS-ENSEMBLE.ORG

 

Cette consultation d’une ampleur inédite, est pour vous, professionnel(le)s de l’accueil à domicile ou en MAM, une occasion supplémentaire pour faire entendre votre voix.

L’ANAMAAF et le SUPNAAFAM-UNSA représentent aujourd’hui plus de 3000 professionnels et sont impliquées dans les instances nationales où se jouent l’avenir de nos métiers.
Fortes de cette légitimité, elles ont formulé ensemble 15 propositions qui seront portées dans le Grand Débat national.

Avis aux MAM adhérentes 2018

Le collectif vous avise de la prolongation de la possibilité de réadhérer au”collectif MAM44″ jusqu’au 15 mars 2019 (date de notre prochaine rencontre à Pontchâteau) .
Au delà de cette date, nous vous informons que votre mot de passe ne sera plus valide pour accéder à l’Espace adhérents du site, et que votre MAM ne figurera plus sur la carte.
Nous vous rappelons l’importance d’adhérer au collectif MAM :
Alors que l’on tend vers l’uniformisation des modes d’accueil, le fonctionnement original des MAM, de part sa diversité et sa créativité est remis en question.
Si certaines voix s’élèvent pour que l’on réinvente les modes d’accueil petite enfance,  d’autres se replient dans une logique hygiéniste et sécuritaire, paralysant toute action sur le terrain.
Adhérer au Collectif MAM44, c’est être acteur de son avenir, en unissant nos forces, nous nous donnons les moyens de nous faire entendre par les élus et les institutions.

      Notre objectif : obtenir la reconnaissance en tant que professionnel compétent, acteur du social.

Hausse du pouvoir d’achat

A partir du 1er janvier 2018, le salaire net de tous les salariés augmente, y compris celui des assistantes maternelles agréées.
Il est donc obligatoire de revaloriser les salaires nets.
En aucun cas le montant du salaire brut ne doit être modifié, seul le salaire net change.
Comme le salaire brut ne change pas , aucun avenant au contrat n’est nécessaire.

Les modifications :

  • Suppression de la cotisation salariale Maladie (de 0,75% à 0,00%) ;
  • Baisse de la cotisation salariale d’assurance chômage (de 2,40% à 0,95%) ;
  • Augmentation de la contribution sociale généralisée (CSG) (de 5,10% à 6,80%)
  • Augmentation également de l’indemnité d’entretien   : 3,03€ minimum pour 9h de garde.

Pour plus de renseignements , vous avez la possibilité d’utiliser le simulateur sur pajemploi.